Découvrez le peau à peau, un moment de douceur avec votre bébé.



Vous venez d’avoir un bébé et souhaitez faire du peau à peau ? Vous vous demandez ce que cela peut vous apporter et comment faire ? Faites-vous confiance, le peau à peau reste un moment magique à vivre avec votre bébé. C’est un cadeau de bien être, d’apaisement et de sécurité que vous lui offrez. Et contrairement aux idées reçues, il n’est pas réservé aux bébés prématurés, vous pouvez aussi pratiquer le peau à peau avec un bébé à terme, à la maternité ou à la maison. Il n’est pas réservé aux mamans, les papas et d’autres personnes peuvent aussi faire du peau à peau.


Historique

Le peau à peau a été conceptualisé dans les années 70 à Bogota en Colombie. L’idée initiale était de palier le manque d’incubateurs et d’offrir aux prématurés et aux nouveaux nés de faibles poids une thermorégulation en l’absence de couveuse. Il était alors proposé aux mères de porter leur bébé peau contre peau 24h sur 24. Depuis les nombreux bénéfices de ce soin ont été démontrés et l’OMS a publié en 2004 un guide pratique de recommandations incluant cette méthode « Kangourou ».


Aujourd’hui, le soin du peau à peau s’inscrit dans le courant et la philosophie des soins de développement. Il participe à l’intégration des familles, au développement des compétences parentales l et à l’inclusion des parents comme partenaires de soins quand l’enfant est hospitalisé en néonatologie.


Cette pratique présente ainsi de très nombreux avantages, tant pour les bébés que pour les parents et elle peut être développée non seulement en néonatologie mais aussi en maternité et même à domicile.

.

Les avantages

Nous avons la chance de profiter d’une littérature riche et abondante. Les études sont nombreuses à démontrer les bénéfices multiples du peau à peau. Avec un élément important à mettre en valeur, en effet, ces bénéfices sont d’autant plus marqués que les séances sont longues et fréquentes. Vous pouvez donc vous autoriser à en profiter au maximum, plus vous faites du peau à peau longtemps, plus vous faites du peau à peau souvent et plus cela est bénéfique.


Pour le bébé


Votre bébé profite bien sûr des premiers avantages décrits et recherchés lors de l’invention de cette méthode. Cela l’aide à réguler sa température c’est-à-dire à se réchauffer mais aussi à se rafraîchir quand il a chaud. Cela lui permet de stabiliser ses constantes, comme sa tension, son rythme cardiaque et son rythme respiratoire. Les prématurés installés en peau voient leur oxygénation s’améliorer.

Ces nouveaux nés profitent aussi d’une amélioration de la digestion avec une meilleure tolérance de l’alimentation, une meilleure gestion de leur glycémie (Taux de sucre dans le sang), une meilleure résistance aux infections, une réduction des signes de douleur et une meilleure qualité du sommeil.


C’est un excellent moyen d’apaiser et de réguler le stress. En effet, la naissance, une hospitalisation en néonatologie, la séparation sont autant de facteurs de stress pour le bébé. Ce stress se manifeste au niveau neurobiologique par la libération importante de cortisol. Il existe un antidote naturel au cortisol, c’est l’ocytocine, l’hormone de l’amour, de l’attachement et du bien-être. Et cette hormone est sécrétée en abondance lors d’un contact en peau à peau.


Ce soin permet donc de soutenir votre bébé d’un point de vue physiologique, de l’aider à se stabiliser mais aussi d’un point de vue émotionnel. Le peau à peau apporte ainsi à votre bébé la possibilité d’exercer ces compétences d’autorégulation.


Pour le parent

Pour vous aussi, le peau à peau est bénéfique. Que votre bébé soit né prématurément, qu’il soit hospitalisé en néonatologie ou non, que vous soyez à la maternité ou à la maison vous pouvez faire du peau à peau. Les hommes comme les femmes apprécient ce moment. La méthode a au départ été beaucoup orientée sur les mères et proposée en priorité à celles-ci. Mais aujourd’hui nous savons que chaque parent a son rôle à jouer. Tout ne repose pas sur les seules épaules des mamans.


Ainsi, pour les mamans pratiquer le peau à peau peut être un moyen de revivre quelque chose qui s’apparente à la grossesse ou à une fin de grossesse. Certains services de néonatologie proposent un miroir aux mamans pendant le temps de peau à peau pour leur permettre de se voir, de se voir mère, de se construire. Le peau à peau peut alors être réparateur, soutenir la construction d’une identité maternelle. C’est le lien mère enfant qui se tisse progressivement et tout en douceur.


Pour les papas, c’est souvent un moment chargé d’émotion et de découverte, ce temps de

peau à peau ouvre le champ des possibles. C’est parfois le moment où ils deviennent réellement pères. C’est ainsi pour eux l’occasion de prendre leur place de papa, de proposer à leur bébé un temps de relation intime, personnel, différent et complémentaire de celui de la maman. Ainsi, ils prennent leur place auprès de leur bébé, ils relaient et soutiennent la maman.


Ces moments, très proches, très intimes avec le bébé permettent aux parents de construire leur identité de parents, d’apprivoiser et de découvrir leur tout petit, de développer et de construire leurs compétences de parents, de prendre confiance en eux, de découvrir un outil qui apaise et qui calme leur bébé. Vous êtes septique ? Vous n’avez pas le sentiment que cela changera quelque chose pour vous ? Essayez ! Pour votre bébé tentez l’expérience.


Pour l’allaitement

J’ai souhaité aborder la question de l’allaitement à part, pour deux raisons. D’abord pour souligner les bénéfices du peau à peau pour tous les bébés et pour tous les parents que vous ayez fait le choix de l’allaitement ou pas. Ensuite pour souligner les rapports étroits entre allaitement et le peau à peau et pour insister sur les bénéfices du peau à peau en plus, en parallèle de l’allaitement.


L’allaitement et le peau à peau s’enrichissent et se complètent. Pratiquer le peau à peau permet comme le souligne Susanne Colson en parlant du BN d’installer le « bébé à la bonne adresse ». En effet quand votre bébé est en peau à peau il est à proximité du sein, il peut exercer ses réflexes archaïques, ce qui lui permet de trouver ou de retrouver comment prendre le sein en bouche, comment téter. Quand votre bébé est en peau à peau il peut s’exercer au fouissement puis à la tétée non-nutritive qui sont pour les prématurés les premiers pas vers l’allaitement.

Quand votre bébé est en peau à peau, vous sécrétez comme lui de l’ocytocine ce qui favorise votre lactation, ce qui vous permet d’avoir plus de lait.

Quand votre bébé est en peau à peau vous vous reposez, vous vous détendez et cela aussi favorise votre lactation.

Enfin, quand votre bébé est en peau à peau avec le papa, c’est l’occasion pour vous d’être soutenue, de passer le relais tout en sachant votre bébé apaisé et en sécurité et cela aussi est important et favorable à l’allaitement.


La technique

S’installer en peau à peau est assez simple. C’est accessible à tous et ne nécessite aucun investissement. L’état de santé d’un bébé prématuré ou hospitalisé en néonatologie peut demander certaines précautions. C’est pourquoi l’OMS et la société canadienne de pédiatrie ont publié des recommandations autour de ce soin dont la formation du personnel soignant et une analyse individualisée des besoins de chaque enfant et de sa famille. Si votre bébé est en néonatologie demandez de l’aide à l’équipe soignante pour vous installer. Les grands principes étant le confort de chacun et la sécurité.


Technique du peau à peau

Installez- vous confortablement, dans un fauteuil, un canapé ou un lit. Vous avez-vous aussi le droit de vous détendre et de vous relaxer d’autant que vous allez rester en peau à peau au moins 2 heures. C’est en effet le temps estimé nécessaire pour que votre bébé en retire de véritables bénéfices. Pour votre confort et celui de votre bébé favorisez des positions semi-allongées, étendez vos jambes et calez- vous avec des coussins.

Choisissez pour ces moments de douceur, un endroit calme, un endroit qui préserve votre intimité et votre pudeur. Vous pouvez écouter de la musique douce et relaxante, porter un gilet ou un chemisier afin d’avoir les épaules couvertes, immobile nous avons rapidement froid. Ayez à portée de main de quoi boire et même une douceur comme du chocolat.

Vous pouvez prévoir d’avoir près de vous un livre pour vous occuper à certains moments ou même un livre de contes et lire pour votre enfant. Ainsi en plus du doux contact de votre peau il se laissera bercer par le son de votre voix. En revanche, je vous déconseille fortement l’usage d’un téléphone, tablette ou simple télévision, pour protéger votre enfant des ondes et des écrans. Mais aussi parce que l’on a montré qu’un adulte présent au près d’un enfant avec un livre reste en connexion et en relation avec l’enfant ce qui faux avec les écrans.

Dans la majorité des cas deux positions sont utilisées, soit l’enfant est placé verticalement contre le thorax de l’adulte, la tête tournée d’un coté pour libérer les voies respiratoires, soit le bébé est positionné en diagonale ou en transversal ce qui lui permet d’être plus proche du sein. Votre bébé porte sa couche et éventuellement un bonnet et de petites chaussettes. Vous pouvez utiliser un bandeau de peau à peau pour le caler plus confortablement. Enfin une couverture plus ou moins épaisse vous permettra de le tenir au chaud. Avec ces deux positions, l’adulte et le bébé sont face à face ventre contre ventre.


Différences entre le peau à peau et le BN


Le BN ou biological nurturing est plus qu’une position d’allaitement. En effet c’est une véritable philosophie basée sur les réflexes archaïques des nouveaux -nés et sur les réflexes de maternage des mères. BN et allaitement sont intimement liés et celui-ci s’adresse avant tout aux mères alors que le peau à peau peut être pratiqué par un autre adulte. Le BN n’ayant pas pour objectif de faciliter la thermorégulation ou la stabilité physiologique de l’enfant il nécessite un contact moins global, l’installation est donc plus simple. L’enfant par exemple peut rester avec un vêtement fin. Le BN facilite et soutien l’allaitement.


Différence entre peau à peau et portage

Lors du portage, l’enfant est installé contre l’adulte, plus ou moins vêtu en fonction de la température extérieure et de ses capacités de thermorégulation et un matériel de portage (porte bébé, écharpe …) est utilisé. L’objectif est alors de libérer les mains de l’adulte et de lui permettre de se déplacer avec le bébé. Cependant un certain nombre des bénéfices liés au peau à peau sont aussi présent avec le portage et le bébé apprécie les balancements liés aux déplacements de l'adulte.


Ainsi, peau à peau, BN et portage sont bénéfiques pour votre bébé à court moyen et long terme. Ils ne s’utilisent pas dans les mêmes conditions et bien qu’ayant des objectifs communs ils ne répondent pas exactement aux mêmes besoins. Ils s’intègrent dans un parentage proximal et nécessitent tout de même quelques points de vigilance lors de leur mise en œuvre.


Points de vigilance

Les points sur lesquels il vous faudra être attentif lors de votre installation en peau à peau avec votre bébé, notamment si vous le pratiquez seul à votre domicile sont le confort et la sécurité.

Le confort

Votre bébé peut être mal installé, avec une jambe ou un bras mal positionné sans pour autant le manifester par des pleurs. Veillez à sa position globale, au placement de ses bras et de ses jambes. De plus il peut rapidement se refroidir ou avoir trop chaud.


La Sécurité

Pour être en sécurité, les voies respiratoires de votre bébé doivent toujours être bien dégagées. Il est important que votre installation vous permette de voir son visage. Parfois, lorsque vous êtes installé en peau à peau le confort et le bien être que vous ressentez peut entrainer une somnolence c’est pourquoi il est important de vous installer vous et votre bébé en toute sécurité.



Le peau à peau est définit par l’OMS et les sociétés savantes comme un soin. Il a été étudié à travers de nombreuses études scientifiques et ses bienfaits pour le bébé comme pour ses parents ne sont plus à démontrer. Mais c’est surtout un moment exceptionnel à partager en famille. Un moment ou le bien être la douceur et le sentiment d’amour l’emportent. Alors oui on peut en parler de façon scientifique mais surtout vivez le ! Osez m’envoyez vos témoignages, partagez avec d’autres parents votre vécu de ce moment.


Références :

Suzanne Colson, L’art de l’allaitement instinctif. https://suzanne-colson.com/

OMS guide pratique de la méthode Kangourou https://www.who.int/reproductivehealth/publications/maternal_perinatal_health/9241590351/fr/

Société canadienne de pédiatrie, La méthode Kangourou pour le nouveau-né prématuré et sa famille

https://www.cps.ca/fr/documents/position/methode-kangourou-pour-nourrisson-premature

Pour découvrir les soins de développement : https://www.sosprema.com/page/177691-les-soins-de-developpement#:~:text=Les%20soins%20de%20d%C3%A9veloppement%20regroupent,sont%20une%20philosophie%20de%20soins.

55 vues0 commentaire