Allaiter mon bébé porteur d’une fente labio-palatine, c’est possible ?

Mis à jour : mars 29


Dans la majorité des cas, ces fentes sont diagnostiquées lors de la seconde échographie (T2), vous avez alors appris que votre bébé est porteur d’une fente labiale et /ou palatine parfois appelée « bec de lièvre ». Cette affection s’est constituée en début de grossesse avec une fusion incomplète des différentes parties du nez et de la bouche. Il ne manque rien, ce sont juste les tissus qui ne se sont pas soudés complétement pour des raisons que l’on ignore. Laure témoigne : « Quand j’ai appris que mon bébé avait une fente, je me suis posée beaucoup de questions, me demandant pourquoi ? Puis les médecins ont été très rassurants »

Après ce diagnostic, vous serez orientée vers une équipe spécialisée de chirurgie maxillo-faciale. Vous allez découvrir les différentes étapes de la prise en charge. Et pour finir, les miracles de la chirurgie, de jolies réparations, de petites cicatrices qui ne se voient presque pas. Amélie raconte : « J’ai rencontré une équipe médicale bienveillante, ils m’ont montré plein de photos pour m’expliquer les différentes étapes de la chirurgie. »

Sophie se souvient : « J’étais très triste, je pensais ne pas pouvoir allaiter Tristan à cause de sa fente. Mais quand j’ai rencontré l’équipe ils m’ont expliqué toute l’importance de l’allaitement. »


Les bénéfices de l’allaitement et du lait maternel

L’allaitement maternel, est le mode d’alimentation le plus bénéfique pour les bébés et les mamans, de nombreuses études le prouvent et de nouvelles découvertes viennent chaque jour enrichir nos connaissances. Pour les bébés porteurs d’une fente labio-palatine l’allaitement facilite la découverte mutuelle grâce aux contacts peau à peau. Dans ces moments de douceur et de tête à tête vous vous retrouvez, vous vous découvrez, l’instinct et l’amour maternel peuvent naitre, grandir et se développer.

Les tétées ont sur votre bébé un effet rassurant et apaisant. Même s’il ne prend pas au sein tout le lait dont il a besoin, même s’il n’est pas complètement alimenté au sein. La tétée et la succion lui apportent la sécurité et le réconfort dont il a besoin.

Les mouvements de succion quand votre bébé est au sein, permettent un meilleur développement des muscles de la bouche et du visage. Effectivement, c’est au sein que les mouvements sont les plus complexes et harmonieux, sollicitant d’une façon unique les muscles des lèvres, de la langue, des joues … Votre bébé allaité va ainsi au quotidien, à chaque mise au sein s’entrainer et développer ses muscles de façon physiologie. Comme pour les grands sportifs, ces entrainements faciliteront la chirurgie, le développement harmonieux puis le langage.

Les substances qui composent le lait maternel sont, elles aussi bénéfiques. La présence d’anticorps et de lymphocytes permet de lutter contre les infections. Votre bébé est moins malade, sa croissance est plus régulière ce qui lui permettra de se préparer au mieux et d’être prêt pour la ou les interventions chirurgicales. Cet effet protecteur est particulièrement marqué vis-à-vis des otites dont souffrent souvent ces bébés.

Le lait maternel, lorsqu’il remonte dans le nez provoque moins d’irritation. Les bébés alimentés ainsi sont donc plus confortables, plus calmes et moins irrités par des expériences désagréables lors de leur alimentation. Minimiser ces expériences permet de faciliter ensuite leur développement notamment lors de la diversification alimentaire puis de l’acquisition du langage.

Enfin grâce à la présence des anticorps et des facteurs de croissance on observe une meilleure cicatrisation.


S’installer dans une bonne position pour faciliter les mises au sein et la prise en bouche.

La fente ne facilite pas la tétée, il est fréquent de voir des bébés qui ont du mal à téter correctement avec leur fente. En effet la communication entre la bouche et le nez peut les gêner pour aspirer correctement le sein et créer une dépression suffisamment forte. Ou cela leur demande trop d’efforts pour s’alimenter totalement au sein et prendre suffisamment de lait pour bien grandir.

Cependant vous pourrez aidez votre bébé à être plus efficace :

D’abord avec une lactation abondante, plus vous aurez du lait, plus celui-ci coulera facilement plus il sera facile pour votre bébé de bien grossir.

En adoptant certaines positions, qui vous permettront d’être plus détendue et de faciliter ainsi votre lactation et d’aider votre bébé. Ainsi, dès les premières mise au sein, installez vous confortablement, utilisez tous les moyens qui vous permettent de vous détendre comme la musique de relaxation, couvrir vos épaules pour ne pas avoir froid, préserver votre intimité et votre pudeur.

Favorisez les positions verticales pour votre bébé par exemple bien droit à califourchon sur votre genou ou sur le coté soutenu par votre bras. Dans ces positions, le lait remontera moins dans le nez. Les positions du BN (Biological Nurturing) ou positions « zen » peuvent elles aussi diminuer les remontées de lait, en s’appuyant sur les réflexes archaïques de votre bébé elles peuvent lui permettre d’être plus efficace au sein et de mieux se positionner, facilitant ainsi la tétée. Ces positions ont aussi l’avantage de vous permettre de relâcher les tensions, de vous détendre et de profiter de ces moments. Laure raconte : « Installer Lou au sein était souvent une épreuve, puis nous avons découvert le BN et tout est devenu plus simple. »

Certaines mamans maintiennent leur sein pour qu’il pèse moins lourd sur la bouche du bébé, ou exerce une pression constante sur celui-ci afin de faciliter et d’augmenter l’écoulement du lait. Vous pouvez aussi soutenir le menton de votre bébé.

En fonction du type de fente, votre bébé arrivera à prendre plus ou moins de lait au sein. Certaines fois la tétée se passera bien, il sera efficace et d’autres fois cela peut être plus compliqué, il peut avoir des difficultés à faire venir le lait ou se fatiguer très vite. Observer bien votre bébé, au fil des jours vous allez apprendre à repérer les petits gestes qui l’aident, les positions qu’il préfère, les moments où il est plus efficace, les événements qui peuvent le mettre en difficulté. La succion est un réflexe, tous les bébés en sont capables et savent téter. Si votre bébé ne parvient pas à obtenir au sein tout le lait dont-il a besoin pour grandir, téter est bénéfique pour lui … Cela l’apaise, le rassure et lui permet d’exercer ses muscles.

Pour les bébés qui ne parviennent pas à téter tout le lait dont ils ont besoin. Il existe différentes possibilités pour les aider.


Les outils pour faciliter la tétée

C’est en observant votre bébé, ses réactions au sein, son comportement que vous allez pouvoir choisir les outils qui vous permettront d’aider votre bébé. S’il parvient à prendre le sein en bouche et à exercer une succion vous pouvez utiliser un DAL

Le DAL : Dispositif d’aide à l’allaitement, celui-ci s’achète (médéla) ou peut être fabriqué avec du matériel hospitalier (une seringue et une petite sonde) Le principe de ce dispositif est d’apporter du lait en plus à votre bébé directement au sein pendant qu’il tète.

Si vous préférez donner ce complément au biberon, ou si votre bébé n’arrive pas à s’accrocher au sein vous pouvez utiliser : La tasse ou biberon tasse cela permet de minimiser l’impact des tétines sur la façon dont votre bébé s’installe et se positionne au sein. Ou des biberons, il n’y a pas de tétines idéales, proposez différentes sortes à votre bébé et gardez celle qui lui convient le mieux. Enfin, la tétine ou biberon d’Haberman (médéla) peut vous être conseillée. Ce biberon vous permettra d’aider votre bébé et de minimiser au maximum les efforts qu’il devra faire pour téter.

Amélie explique : « Au début, Lili n’arrivait pas à prendre le sein, alors pour lui donner mon lait j’ai utilisé un biberon tasse et un tire-lait »


Le tire lait, votre meilleur allié

Pour avoir une lactation abondante et ainsi faciliter les tétées de votre bébé, vous pouvez avoir besoin de stimuler votre allaitement ou de donner votre lait en complément. Cette stimulation peut se faire à la main, c’est ce que l’on appelle le massage aréolaire. C’est pratique, rapide et ne nécessite pas l’achat ou la location de matériel. Mais si vous devez tirer votre lait souvent et régulièrement vous trouverez peut-être plus pratique d’utiliser un tire lait électrique. Sophie raconte : « À la naissance de Tristan J’ai du tirer mon lait, la puéricultrice conseillère en allaitement m’a suggéré d’utiliser un tire lait double car c’est plus efficace et cela me permettait de gagner du temps. »

Le Dr Paulus chirurgien maxillo-facial pédiatrique aux HCL (Lyon) souligne : « L’allaitement maternel est possible et tellement apaisant » Comme Laure, Sophie et Amélie vous aussi pourrez allaiter votre bébé porteur d’une fente comme vous le souhaitiez. Vous aussi pourrez faciliter son développement et sa croissance grâce aux bénéfices de l’allaitement et aux richesses du lait maternel. Pour vous l’allaitement sera peut être un peu différent de ce que vous avez imaginé et vous aurez peut être besoin d’aide et de soutien. Osez solliciter des professionnels compétents qui s’auront vous guider et vous accompagner. Et puis racontez nous, ce que vous avez vécu, les moments de bonheur partagé avec votre bébé, les difficultés et les joies…


Source


Posts récents

Voir tout