Accueillir un bébé allaité en crèche


L’organisation mondiale de la santé recommande un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois, suivi d’un allaitement associé à la diversification jusqu’aux 2 ans de l’enfant. Aujourd’hui en France 95% des femmes ayant repris leur activité professionnelle avant les 1 an de l’enfant, nous avons, nous professionnels de la petite enfance un vrai rôle à jouer dans le soutien et la promotion de l’allaitement maternel lors de l’accueil des enfants en crèche.


Un rôle d’information


La grande majorité des mères ont déjà définit leur projet d’allaitement lorsque nous les rencontrons pour la première fois. Cependant certaines ne savent pas qu’il est possible de poursuivre l’allaitement tout en travaillant. Cette première information, donnée dans le respect de leur projet est primordiale car elle ouvre la porte des possibles. Mais pour poursuivre leur allaitement, les femmes ont besoin de différents types d’informations. A la fois sur les réels bénéfices de cette poursuite mais aussi sur l’organisation pratico-pratique à mettre en place.


Sur les bénéfices de la poursuite de l’allaitement

L’allaitement maternel est aujourd’hui reconnu pour ses nombreux bénéfices, non seulement pour la santé de l’enfant mais aussi de sa mère. Ces bénéfices sont d’autant plus marqués que la durée de l’allaitement est plus longue. Autrement dit c’est en poursuivant l’allaitement au delà des premiers mois, après la reprise du travail que les mères vont potentialiser les bénéfices de l’allaitement. Bien sûr, en crèche les enfants sont particulièrement exposés aux infections ORL, aux gastroentérites et autres maladies infectieuses de la petite enfance et l’effet protecteur de l’allaitement est un véritable atout. Mais ce n’est peut-être pas l’argument majeur qui incite les femmes à pour suivre leur allaitement. Il semble que l’émotionnel et le lien d’attachement soit bien plus décisif. En effet nombreuses sont les mères qui témoignent du crève-cœur que représente pour elles le sevrage et la séparation induits par une reprise du travail.


Sur une organisation pratico-pratique à mettre en place

Les questions d’organisation sont très nombreuses, certaines mamans se les posent dès la sortie de maternité. Savoir comment les choses vont s’organiser, ce qu’il est possible de faire et ce qu’il faut prévoir est un préalable indispensable pour vivre une reprise du travail sereine. Nous devons donc aider les mères à répondre à ces questions pour leur permettre de trouver une organisation qui leur convienne à elles et à leur bébé.



Quel matériel utiliser ? Vous le savez depuis le massage manuel jusqu’au tire lait électrique double pompage tout est possible, chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients


Quand tirer leur lait ? Nous pouvons voir avec elles s’il leur est possible de faire des petits stocks, comment elles s’organiseront sur leur lieu de travail (planning, lieu, intimité, stockage du lait...) Lorsque nous abordons ces questions, nous pouvons leur fournir les recommandations de bonnes pratiques pour le stockage et la conservation du lait maternel mais aussi quelques éléments sur la législation et le droit du travail autour de l’allaitement.


Comment allez-vous donner son lait au bébé ? ou bien est-il possible que la maman vienne donner le sein dans la structure ? Plus le bébé est jeune et plus l’introduction d’une tétine ou d’un biberon peut perturber le mode de succion. En effet le biberon et le sein demandent deux gymnastiques très différentes, certains bébés passent facilement de l’une à l’autre et d’autres se mettent à téter au sein avec difficulté. Ils peuvent alors provoquer des crevasses ou avoir de plus en plus de mal à obtenir suffisamment de lait, enclenchant un cercle vicieux qui peut mener jusqu’au sevrage. C’est pourquoi le matériel à utiliser pour nourrir le bébé est à discuter avec les parents en fonction des possibilités de votre structure et de la formation de l’équipe.


Comment poursuivre un alla